vendredi 18 septembre 2015

Quattroporte

Bertrand Delanoë avait créé les bouchons parisiens de minuit. Grâce à Anne Hidalgo, l'A86 est bouchée même en plein mois d'août (faute de pouvoir circuler dans Paris ou sur le périphérique.) Au moins, ça permet d'apprécier des spécimens rares comme cette Maserati Quattroporte (AM337.)
Traditionnellement, les Quatroporte arrivaient bien après les coupés dont ils dérivent. En 1994, il était plus que temps de remplacer la Quattroporte III (sur base Kyalami/De Tomaso Longchamps.) Faute de budget, la Biturbo est rallongée et hop! voilà une nouvelle Quatroporte ! Elle était si peu aboutie que lorsque L'Action auto la compara à une Jaguar XJ (X300), la finition de l'Anglaise semblait excellente ! Qui plus est, le design très carré de Marcello Gandini était ringard, en pleine mode bio-design. Bref, la Quattroporte IV eu une carrière ultra-discrète.
En 2003, après un bref temps-mort, Maserati lança une Quattroporte V (celle d'Intouchables) et il fit comme si les Quattroporte II, III et IV n'avaient jamais existé ! Pour donner un ordre de grandeur, la production des quatre premières générations dépasse péniblement les 5 000 unités, en 40 ans. La cinquième s'est vendue à 25 000 unités en 10 ans. Et l'an dernier, Maserati a produit environ 10 000 Quattroporte VI.

Au salon de Francfort, Fiat a triomphalement dévoilé sa Giulia. Elle est censée marquer le retour d'Alfa Romeo. Mouais. Je suis comme Saint Thomas. Je ne croirai que lorsque je verrai... Sinon, comme d'habitude, il n'y avait pas grand chose à voir. Les Fiat 500 et Lancia Epsilon s'offrent un léger lifting. Pour la 500, les fan-boys habituels déclarent que de toutes façons, elle est superbe comme ça et qu'il ne faut pas y toucher... L'Epsilon, c'est émouvant, car c'est un baroud d'honneur de Lancia. Carla Bruni s'est barrée chez Ford et Vincent Cassel, chez Jaguar.
Le problème de Fiat, ça a toujours été le planning de lancement : 3 modèles en 2 ans, à peu près. La Fiat Bravo est sortie en 2007. Sa cousine Lancia Delta est arrivée en 2008. L'Alfa Giulietta (dont la plateforme est proche) est apparue en 2010. 3 ans ! Entre temps, ça devait être coton de vendre des 147... D'ailleurs, depuis, Alfa n'a pas eu d'autre véhicule de grande série. Conclusion : si après la Giulia, Alfa doit attendre 3 ou 4 ans pour avoir du neuf en concession (et par "neuf", j'exclue les séries limités), il ne va pas remonter grand chose...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?