mardi 15 septembre 2015

SM et S.M.


Il y a un mois, j'ai du pendre le métro et le RER. D'après la RATP et la SNCF, les usagers se prennent deux mois de vacances. Donc, toujours d'après eux, ils peuvent couper carrément la circulation sur les lignes A et C, vu que ça ne gênera personne. Si, malgré out, vous travaillez, la SNCF a prévu de "Bus Castor". Concrètement, vous suivez le fléchage jusqu'à la sortie de la station. Puis, une fois dehors, vous vous débrouillez tant bien que mal pour trouver l'arrêt (car il 'y  plus de fléchage !) Enfin, vous montez dans un bus qui vous dépose à un arrêt...Où vous prenez un autre bus. Logique. Moi, j'aurais conçu un système avec un seul bus. Mais bon on ne dois pas avoir la même logique... Après ça, ils vont se demander pourquoi il n'y a pas plus de gens qui prennent les transports en commun...

Au final, après une bonne demi-heure, j'ai enfin atteint la station Javel, qui est en travaux. Apparemment, il y avait une frise à la gloire de Citroën.  Il n'en reste que des bouts, comme celui dédié à la SM. Ca tombe bien car c'est ma Citroën préférée.
La SM, c'était la France ambitieuse, celle du Concorde, des victoires de Matra au Mans... Je ne suis pas particulièrement fan de George Pompidou, mais il a été l'ultime président des Trentes glorieuses. A l'époque, on se moquait bien des Allemands. La Mercedes W115, c'était de la voiture de campeur teutons, avec caravane obligatoire dans le dos. Et la BMW E3 ? Une voiture de notaire de province ! Côté salon, l'influence de Francfort était minime. Il faudra attendre les années 90 pour qu'il s'impose comme un salon d'envergure continentale. Et en sport auto, l'Allemagne est dans les choux. Son championnat de F3 est proche de l'actuelle F3 Cup et en F1, elle n'est présente que via des gentlemen-drivers, pour leur Grand Prix national... Quel contraste avec aujourd'hui. Justement, là, c'est Francfort. Le rouleau-compresseur allemand a balayé les autres salons européens (sauf Genève et Paris.) A Paris, à chaque édition, il y a des halls qui ferment et des constructeurs qui se font porter pâle (notamment dans le luxe.) A contrario, à Francfort, il semblerait qu'il y a toujours plus d'exposants. Et les constructeurs Allemands ont toujours des pelletés de nouveautés. C'est sûr que les Français semblent minables avec nos DS restylées et notre Peugeot imprimée en 3D ! Vous chantiez ? Et bien, maintenant, dansez ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?