mardi 2 juin 2015

Triumph d'avril

Le mois de mai est passé à une vitesse... La preuve : je ne vous ai pas encore parlé de cette TR6, croisée fin avril. Une voiture nickel (du moins, d'apparence.) J'adore le côté bestial des TR6, avec leurs roues mal intégrées au design. On dirait un travail de caricaturiste.

A part ça, l'actualité de MG-Roewe, c'est la nouvelle 350. Elle va inaugurer la deuxième génération de l'ère chinoise.
Les débuts de MG-Roewe étaient rock n'roll. A titre de comparaison, chez d'autres constructeurs chinois (comme Chery, Geely, Byd ou Lifan), il s'est pasé 3 ans entre le premier et le deuxième modèle de la gamme. Puis encore 2 ans pour présenter un troisième modèle. Brilliance a carrément eu besoin de 9 ans pour avoir 3 modèles au catalogue ! A contrario, MG-Roewe a turbiné. La Roewe 750 n'était qu'une Rover 75 rallongée. La vraie première Roewe, c'est la 550 (2008.) Puis ils ont enchainé : MG6 (2009), Roewe 350 (2010), MG3 (2011), MG5 et Roewe e1 (2012), Roewe W5 et 950 (2013), MG GT (2014), MG GS (2015)... Sachant que tout a démarré à l'été 2005, lorsque Rover a fait faillite ! Le tout avec deux sites (Shanghai et Nanjing) créés ex nihilo. Certes, SAIC avait des moyens illimités (notamment pour s'offrir des bataillons de consultants et d'ingénieurs européens.) Certains plans des partenaires GM et VW se sont volatilisés pour réapparaitre chez MG-Roewe. Certes, Rover avait laissé des moteurs, des plateformes et un projet de compacte. N'empêche, il a fallu énormément improviser. SAIC n'avait plus fait de voitures depuis la Shanghai. Il devait tout réapprendre, du design à la vente, en passant par l'industrialisation. D'où des erreurs.
Maintenant, ils sont censé maitriser leur sujet et surtout, ils avaient davantage de temps. Donc, cette 350 devrait être plus aboutie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?