samedi 1 mars 2014

Rétromobile 2014 : 20. centenaire de la guerre de 14-18

Rétromobile rendait hommage au centenaire de la première guerre mondiale. Il y avait un taxi de la Marne sur le stand Renault et derrière, divers engins militaires. J'ai essayé tant bien que mal de faire un contre-champ...

L'épisode des taxis de la Marne a été monté en épingle. C'était de la propagande militaire. La France est dans une situation difficile. Il faut une belle histoire. Il y a du patriotisme (les chauffeurs de taxis qui aident les soldats), l'aspect technologique (avec les reconnaissances aériennes) et bien sur, la victoire des Français. De quoi remotiver les civils !
En pratique, imaginez un Paris-Château-Thierry avec le taxi ci-contre, sur les routes de 1914.
Vous faites combien de rotation en 1 journée? 2? 3? Sûrement pas de quoi déplacer des bataillons.
D'ordinaire, je suis mitigé sur les engins militaires. J'ai quand même un fond pacifiste. Et il ne faut jamais oublier à quoi ces véhicules servent...

Mais comment rester de marbre face à ce tracteur d'artillerie Latil ? On dirait un gros jouet en tôle avec des roues à friction !
Et cette ambulance Berliet, avec sa calandre en cuivre ? Vous avez vu le soin apporté à la typographie du nom "Berliet" ?
N'empêche à l'époque, il ne fallait pas être frileux : pas de pare-brise, pas de chauffage, pas de porte... Sous une bonne pluie d'hiver, ça devait être sympa... Surtout que j'imagine qu'à l'approche du front, les routes étaient défoncées et il devait vite s'embourber...
Et ce char d'assaut? On dirait une boite à sardines !

La guerre de 14-18, c'était la guerre de la révolution industrielle. La mort aussi, devient industrielle. La moitié des soldats seront tués ou blessés. En 1914, on en est encore au cheval de traie et au dirigeable. Le camion ne sert à rien. Les avions ont si peu de charge utile que les aviateurs doivent larguer des fléchettes sur le front !
Pendant 4 ans, les bureaux d'études phosphorent à plein régime, avec des moyens illimités. C'est peut-être le seul point positif de la guerre. Camions et avions effectuent des progrès fulgurants. On développe le turbocompresseur. Le tank apparait. Le cheval et le dirigeable disparaissent définitivement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?