dimanche 22 janvier 2017

Morgan du Brexit

Voilà pourquoi je ne fais plus de "vues sur l'A86". Même avec un bon temps de pause, ce roadster Morgan (Plus 4 ? Roadster Classic ?) noir n'est qu'un gros pâté. Spéciale dédicace au législateur, qui a décidé qu'éteindre l'éclairage des autoroutes est meilleur pour la sécurité !

En octobre, j'avais imaginé deux scenarii du Brexit et c'est le premier qui s'est réalisé. Theresa May a opté pour un "Brexit hard". A mon avis, elle compte sur deux leviers. D'une part, un rapprochement avec les Américains, les Russes, les Chinois, les Indiens, etc. Bref, tout ceux qui trouvent qu'exporter en UE est trop compliqué et que les traités bilatéraux sont compliqués à signer. Tata, Geely, SAIC et ChangAn ont déjà des bureaux sur l'île (certains ont plusieurs centaines d'employés, chez d'autres, on peut les compter avec une main.) Je vous pari que demain, Byd et GAC ouvriront un bureau d'ingénierie. Byd pourrait intensifier sa collaboration avec Alexander Dennis, qui fabrique aussi des camions-poubelles (or, le constructeur Chinois veut diffuser son camion-poubelle électrique...) Je pari aussi que suite aux propos de Donald Trump, GM va vouloir re-re-re-retenter d'imposer Cadillac en Europe et devinez dans quel pays sera situé la tête de pont européenne... La Grande-Bretagne, c'est avant tout des bureaux d'ingénierie industrielle, de prototypage, de design, de sous-traitants de pointe, etc. Le deuxième levier, c'est la planche à billet. L'Euro est surévalué ; le décrochage est obligatoire. A Bruxelles, on confond dévaluation et inflation. C'est le Zimbabwe et c'est trillion de dollars zimbabwéen pour acheter du pain. Il existe également la dévaluation compétitive. Une livre sterling sous-évaluée, ça veut dire des prestataires pas cher. Pour votre travail d'étude, vous préférez un bureau allemand qui vous facture un montant x ou un bureau anglais avec un taux horaire 20% moins cher ? Accessoirement, ça va avantager les constructeurs japonais implantés sur l'île. Les Qashqai et autres Honda Civic vont voir leurs coûts fondre. L'inconvénient, c'est que tout ce qui vient d'Europe continentale est mécaniquement plus cher. Un vrai casse-tête pour Opel/Vauxhall et Ford, qui ont presque tout fermé au Royaume-Uni... Vont-ils devoir rouvrir leurs unités de production ? Quant à Mercedes, premier vendeur d'utilitaire léger outre-manche (et de très loin), il n'a plus que ses yeux pour pleurer.
Le dernier point, c'est l'arrivée de Donald Trump aux Etats-Unis. Je prédis que le projet d'usine Jaguar-Land Rover aux Etats-Unis, il va être accéléré ! Parce qu'avec une vente sur cinq outre-atlantique, le duo ne peut pas s'offrir le luxe de perdre ce marché (suite à une surtaxe des importations.) Le futur SUV Jaguar, il sera produit là-bas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?