mercredi 12 avril 2017

Hyundai i30, mon quarante-septième essai


Hyundai fait encore figure de challenger sur le marché européen. En 2013, j'ai essayé la i30. Le discours du constructeur était très ambitieux, la voiture était pas mal et bien équipée. Bref, ça s'annonçait bien... Puis j'ai démarré. Là, c'était la douche froide : une voiture lourde et sous-motorisée. A fortiori par rapport à la Seat Leon que j'avais essayé une semaine plus tôt...
4 ans plus tard, j'avais envie de voir comment les Coréens ont corrigé le tir.

Esthétique
Hyundai vise les flottes. Ils ont donc voulu un design consensuel. L'ancienne i30 était plus aguicheuse. Même en rouge, elle n'attire guère le regard. Le seul élément sympa, c'est la grande calandre.
Intérieur
C'est plutôt flatteur sur cette Créative (la finition haut de gamme.) Signalons qu'elle possède des sièges à flancs en cuir, en option. La seule fausse note, ce sont des boutons dans des plastiques de mauvaise qualité et qui devraient mal vieillir.
Le gros point fort, c'est que la console centrale échappe à la tendance "Biactol". Il y a juste ce qu'il faut de boutons. Autre point fort, la présence en série d'une caméra de recul avec capteurs à l'avant et à l'arrière. Les concurrents n'en place qu'à l'arrière. Sur la i30, on peut éviter de se payer le plot devant la voiture, en faisant un créneau...
Moteur
Je voulais un diesel pour comparer avec "ma" i30 CRDi 128 de 2013. Quand on m'a proposé une 1.4 GDI, j'ai accepté. Sauf que le "D" signifie "Direct  [Injection]" et non "Diesel". Tant pis. On passe de 128ch à 140ch. Néanmoins, la i30, déjà lourde, a pris 69kg. Le couple, lui, est descendu de 260Nm à 242Nm. Trêve de bataille de chiffres, la voiture est plus nerveuse (NDLA : qui a dit "ça aurait difficilement pu être pire" ?) La boite est mieux étagée. Par contre, déclencher l'ESP parce qu'on veut souder au feu vert (sur du sec), c'est un peu ridicule. Côté consommation, j'étais à environ 6l/100km en mixte et elle revendique 125g de CO2 (la 1.6 CRDi descend à 109g.)
Conclusion
Cette i30 Créative 140ch est à 27 950€. En 2013, Hyundai France disait que son objectif, c'est d'être Opel. 4 ans plus tard, la i30 n'a rien à envier à une Astra, en terme de finition, d'équipement ou de motorisation. Sauf qu'à dotation équivalente, l'Allemande est à 26 570€. Le paradoxe, c'est donc qu'aujourd'hui, c'est sur le ticket de caisse qu'Opel fait la différence ! Reste que la Coréenne possède la fameuse garantie 5 ans.

Au global, on reste sur des "voitures de flotte". C'est bien équipé et confortable, mais pas très excitant... Accessoirement, il faudrait enfin que Hyundai nous lance des voitures plus pêchues.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?