vendredi 28 avril 2017

Mazda MX-5 RF First Edition, mon quarante-huitième essai


J'ai essayé la rouge, j'ai essayé la blanche, alors il était temps d'essayer la grise, non ? En temps que propriétaire et grand fan de MX-5, il fallait que j'essaye la RF. La présentation statique m'avait mis l'eau à la bouche.
Esthétique
Je commence à me faire à la MX-5 "ND". C'est un subtil mélange de "langage" de la MX-5 et de nouveaux traits. La nouveauté, c'est ce toit en dur (j'y reviendrais.) Pour un roadster, la clientèle veut sortir du lot. Mais comment être unique avec une voiture vendue à un million d'exemplaire ? La RF est une manière de réintroduire de l'exclusivité.
Contrairement à la NC RC, la RF n'est pas un vrai coupé-cabriolet. Vous appuyez sur le bouton et une éternité plus tard, le toit a disparu. Par contre, la vitre arrière et les vitres de custodes restent là. Si j'étais gentil, je la comparerais aux Ferrari V8 GTS ou à la Porsche 911 Targa. Si j'étais méchant, je la comparerais à la Renault Wind.

Et cela commence avec cette "First Edition", limitée à 150 exemplaires. Elle inaugure la teinte "Machine Grey" (qui n'est pas proposée sur la ST.) Pour le côté "mordu", ils ont mis des logos bien visibles sur les jantes BBS et les baquets Recaro. Mais justement, ces jantes m'ont l'air bien fragiles. Un créneau un peu trop rapide et paf! un pet' contre le trottoir...
Intérieur
La présence d'un toit en dur change tout. Venant d'une NC RC, j'avais du mal à me faire au bruit de la ST, capote fermée. Là, vitres fermées, vous êtes dans votre petit cocon. Côté tableau de bord, l'agencement est le même depuis la NA. Les inserts ton caisse sont pas mal. Quant aux surpiqures rouge et à la plaque numérotée, sur le tableau de bord, ils ajoutent un côté chic.
La seule fausse note, c'est l'écran du GPS. On dirait qu'ils l'ont posé là à la dernière minute. Côté ergonomie, la molette du GPS est mal placée et trop sensible. Moi, j'aime bien conduire en posant le coude droite sur le tunnel de transmission. Du coup, involontairement, je tourne la molette tout en conduisant.
Performance
La First Edition est uniquement disponible avec le 2.0l SKYACTIV-G 160ch. Un moteur équipé de l'i-stop (stop&start) et de l'i-eloop (un kers.) Le pot émet un bruit bien viril, de quoi déclencher des torticolis dans la rue ! Le toit ne "coute" que 40kg. Mais avec 1 055kg, la RF reste très nerveuse (contrairement à la Wind sus-citée.) D'où un 0-100km/h en 7,5" (contre 7,3" pour la ST.) Par rapport au 2l de la NC, on ne sent pas les chevaux supplémentaires, par contre, la plage d'utilisation est plus large. Même à 2 500tours/minute, l’accélérateur répond présent.
Et avec 3,9m, la RF aime bien se faufiler. Qu'il s'agisse de petites rues ou d'enfilades de virages. Pour se garer, je trouve qu'une caméra de recul aurait été mieux adaptée que le radar. D'autant plus qu'il n'y a de capteurs qu'à l'arrière. C'est dommage car la MX-5 possède un capot relativement long...
Conclusion
A 37 750€, la First Edition s'adresse à une clientèle plus mature. Des gens comme moi, qui cherchent une voiture polyvalente : un coupé qui se transforme en cabriolet, une voiture silencieuse mais qui sait faire "vroar"... Quitte à sacrifier un peu de performance. Elle est encore plus bobo que l'ancienne RC.

Par contre, si vous voulez une voiture basique et sans compromis, je vous conseille la 1,5l SKYACTIV-G (25 500€.) Les quelques chevaux supplémentaire du 2,0l ne justifient pas l'envolée du tarif.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?