dimanche 7 mai 2017

Tour Auto 2017 : le bonus du bonus

A chaque sortie parisienne, je me perds un peu, volontairement. Après la présentation du Tour Auto 2017, j'ai donc un peu erré. Devant le Fiat Motor Village, il y avait une Fiat 500. Que va devenir Paris sans ses Fiatou et ses Mini déglinguées ? Déjà, je ne compte plus les stations service et les garage abandonnés. Les Parisiens ricanent. Pour eux, voiture=pollution et pauvre=électeur LR. Ils ne réalisent pas que ce n'est qu'un début. Avec la pression immobilière, on chasse les commerces de proximité, les cinémas de quartier, les librairies, etc. Quant aux salles de concert, elles sont victimes des associations de "riverains". Ils sont en train de créer un Paris où il n'y aura plus que des boutiques de fringues et des fast-foods qui vendent des hamburger à 30€ ! L'horizon, c'est le Marais étendu jusqu'au périphérique ! Moi, j'ai horreur des quartiers complètement refaits. Les alentours de la bibliothèque François Mitterand n'ont aucun charme. On dirait une zone industrielle.
Cette personne courageuse rentre dans un parking Indigo avec sa Bentley Continental GT. Il devrait bien souffrir dans les rampes d'accès, quant à trouver une place assez large...

Remarquez, il n'y a plus trop d'alternatives. Indigo doit se faire un sacré business. D'une année sur l'autre, le seul investissement, c'est la planche des tarifs. Leurs parking puent la pisse, il y a des fuites d'eau, vous avez toujours des néons cassés... Par contre, la planche des tarifs, elle est toujours nickel !
Pour finir, une Lotus Elise. Au hasard des feux rouges, j'ai pu m'en rapprocher et l'immortaliser.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?