mercredi 19 août 2015

Une voiture chinoise en région parisienne

Pour 99% des gens, ce n'est qu'un banal Iveco Daily transformé en camping-car. A y voir de plus près, sa face avant spécifique et ses plaques chinoises trahissent un Naveco. Autrement dit, un véhicule produit par la joint-venture entre SAIC et Iveco. Apparemment, ses propriétaires viennent de Chine par la route et ils effectuent un tour d'Europe. Ca c'est du "road trip"! Alors que d'ordinaire, les Chinois sont plutôt adeptes des visites express en autocar (y compris en Chine.) On fait 2 selfies, un peu de shopping chez Louis Vuitton et on retourne au pays !

Naveco est un souvenir des amours de Fiat avec feu NAC. Nanjing-Iveco a commencé à produire des Daily au milieu des années 90. Cette joint-venture se dédoubla avec Nanjing-Fiat, qui produisait des Palio et des Siena. En 2005, NAC racheta MG et y versa tout son cash. Fiat se plaignit bruyamment qu'il n'investissait plus dans Nanjing-Fiat. En 2008, l'état chinois força SAIC à racheter NAC. Le nouveau propriétaire ne garda que MG et Nanjing-Iveco (renommé Naveco.) Exit Nanjing-Fiat et Soyat (des Seat Ibiza 1ère gen -mal- replâtrées.) Il y a quelques années, Naveco voulait exporter massivement. Il voulait même participer au Dakar. Mais depuis, SAIC semble vouloir plutôt développer sa propre marque, Maxus.
Cela fait quelques années que l'actualité chinoise est plutôt calme. Ah, ça me manque, les discours enflammés d'un Peng Young (Youngman-Lotus) ou d'un Li Chu Fu (Geely.) Maintenant, l'heure est au pragmatisme et à la prudence. En plus, les Chinois adulent Steve Jobs. D'où des "keynote" sobres. Le mimétisme va jusqu'au port du col-roulé noir ! Tout se perd...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?