mardi 19 juillet 2016

Caterham du matin... Chagrin ?


Une Caterham, vue au petit matin. Le propriétaire a opté pour un capotage partiel. Il faut dire que ce jour là, il devait faire 10° à tout casser...

Tony Fernandes semble s'être désintéressé complètement de Caterham. Sur son fil Twitter, il parle presque exclusivement d'Air Asia et des Queens Park Rangers.
C'est une histoire pleine de zones d'ombre. A mon avis, il voulait effectivement racheter Lotus Cars (est-ce pour ça que Litespeed l'a appelé ?) Puis il s'est noyé dans le marigot de Proton, entre interlocuteurs officiels et interlocuteurs officieux. Alors il s'est dit : "Pas de problème ! Je vais me créer tout seul mon "Lotus"!" A-t-il tenté de monter une boite ad hoc, avec le soutien de Renault Sport ? En tout cas, à l'été 2011, il rachèta Caterham et y déverse une pluie de livres sterling. Caterham n'était alors qu'un obscur artisan, connu seulement auprès des aficionados. En créant des structures en GP2 et en FR 3.5, il le rendit plus visible. Puis il rachèta une boite d'ingénierie afin de muscler les compétences techniques. En parallèle, il monta un réseau à l'international. Contrairement au Lotus de Dany Bahar, Fernandes évita le bling-bling et la dispersion. Mais ce n'est pas en regroupant des PME que l'on construit une grosse boite. La croissance a été trop mole et il y a eu le divorce avec Renault Sport/Alpine... En 2014, il en a eu ras-le-bol. Caterham F1 est revendu. La structure GP2 suit peu après. Je pense qu'il voulait aussi revendre Caterham Cars, mais le prix n'était pas intéressant. Surtout par rapport à ce qu'il y a investi.
Maintenant, j'espère que la marque va tranquillement grandir et qu'un jour, elle sortira enfin un modèle inédit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?