vendredi 7 octobre 2016

Mondial 2016 : 8. Fiat et Abarth

Un canot automobile Riva. Il est là pour promouvoir la série limitée éponyme de la Fiat 500. Si j'étais mauvaise langue, je dirais que c'est pour remplir leur stand...

Je ne suis jamais monté à bord de ce genre de canot. Dans les films, ça a l'air si simple à manipuler : poignée des gaz à fond, puis tenir le volant d'une main, parce qu'on a une poupée en bikini dans l'autre. Comme Robbie Williams dans Millenium. And we won't stop ! N'empêche, hier, j'ai vu plus fort : un type qui conduisait un C4 Picasso avec une clope dans une main et un portable dans l'autre !

Cela dit, ce n'est pas le premier bateau que je vois au Mondial. Souvenez-vous...
J'avais hâte de voir la 124 Spider "en vrai". Sur les clichés presse, on a l'impression que c'est une MX-5 ND à peine recarrossée... Et en fait, ça l'est vraiment. A l'intérieur, ils n'ont même pas cherché à remodeler un peu la planche de bord.

Et ils font déjà des séries limitées. Ici, c'est une Spidereuropa. Un hommage à celle-ci.
En Abarth, avec une jolie blonde à côté, c'est sur que c'est tout de suite mieux... L'un des pères de la 124 Abarth originelle, c'était Luigi Macaluso. Il faisait également partie de l'équipe de rallye (comme copilote.) En 1982, il a plaqué Fiat pour s'improviser négociant en montres de luxe. Ca a plutôt bien marché et il a pu se créer une collection de Groupe B. Son fils a aussi fait du rallye. Bénévolement, il a commencé à bosser à la CSAI. Et de fil en aiguille il s'est retrouvé à la FIA. Puis en 2010, crise cardiaque, rideau. Il avait 62 ans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?