mardi 10 février 2015

Galette et boulons

Matching Numbers m'a invité à sa galette des rois. Elle avait lieu chez Audi Bauer, près de la Place Vendôme. C'était en janvier et ce mois-là, des parts de galettes, j'en ai mangé... Sauf que là, déjà, elles étaient réchauffées sur un V10 de Lamborghini Gallardo. Difficile de faire plus noble comme micro-onde ! En prime, en guise de fèves, il y avait un boulon dans chaque galette !
Hélas, je n'ai pas eu de fève-boulon. Sans quoi, j'aurais eu une Audi à l'échelle HO et j'aurais assisté au speech depuis cette RS5 Cabriolet.
Et comme à chaque fois, le club est venu avec de belles voitures. Outre la Gallardo, il y avait 2 TR3A. Pour moi, la TR3A est LA Triumph. Voir LE roadster britannique d'après-guerre. C'était l'apogée de la marque. Les TR4/5/6 étaient puissantes, mais moches. Quant à la TR7, je n'en ai vu qu'une seule en vrai.
La star, c'était une Audi Quattro Sport "civile". Quel bruit ! Avec son châssis tronçonné et ses ailes boursouflées, c'est sans doute l'une des Groupe B les plus baroques. Encore qu'en terme de look, les R5 Maxi et autres Rally 037 étaient pas mal... On dirait presque des œuvres de caricaturistes ! Alors qu'aujourd'hui, je vois mal quelqu'un se pâmer devant une Polo ou une i20 WRC...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?