mardi 9 août 2016

Mini-essai : Mazda CX-3 1,5L SKYACTIV-G 105 4X2 BVM6 Dynamique

Après avoir vu le Mazda CX-3 en statique, j'ai eu envie de me glisser à son volant. L'Opel Mokka, c'est un SUV de la vieille école : un véhicule haut, avec un aspect de quat'quat (comme les Matra Rancho et le premier Rav4.) Le CX-3 est un exemple de la tendance actuelle : une berline compacte surélevée, mais pas trop. Il cherche aussi à remplacer, de facto, les monospaces compacts. Je ne vais pas pleurer sur le sort des monospaces. Ils étaient nés pour les hippies qui rêvaient de nomadisme permanent et ils avaient mutés en bétaillères pour enfant-rois. Au moins, avec les crossovers, c'est le retour des rêves de grands espaces...

Extérieur
Une Mazda3, en plus cossue et en plus statutaire. La calandre chromée verticale a de la gueule. Le reste, malgré le label Kodo Design, reste très conservateur. En fait, c'est une version miniature des CX-5 et CX-9. Les antibrouillards sont propre à cette finition Dynamique.

Intérieur
A l'instar de l'extérieur, la planche de bord est plus flatteuse que celle de la Mazda3. L'allumage automatique des phares, des essuies-glaces, les rétroviseurs dégivrants, les sièges chauffants, le GPS, etc. sont de série. Rien à redire, y compris en terme de qualité perçue.

Le souci, c'est l'habitabilité. Avec ses flancs haut, la surface vitrée est faible et l'absence de toit vitré renforce l'impression de confinement. Quant au coffre... Qui dit SUV, dit porte-à-faux arrière court. Le Mokka se rattrape sur la hauteur. Sauf que sur un crossover, la hauteur est contenue. D'où un coffre ridicule.

Comportement
Le 1,5l diesel 105ch est agréablement surprenant. 105ch, mais du punch. Aucun problème pour grimper les cols d'Auvergne. Pas de soucis non plus sur autoroute. Dommage que la boite automatique soit réservée à la finition 4x4.
La caméra de recul est réservée à la finition Sélection. Et comme d'habitude, il faudrait placer des radars à l'avant. Là, par exemple, je suis rentré dans ce parking en épis en me plaçant d'après mon voisin. Je n'avais pas vu le trottoir. Heureusement, il n'était pas trop haut...

Conclusion
Pour 24 850€, on a un véhicule mieux fini qu'un Mokka, mais moins habitable. La philosophie est très différente. On s'adresse à des gens qui veulent une voiture plus cossue qu'une Mazda3, mais qui ne veulent pas frimer auprès des voisins. C'est une voiture qu'on achète soi-même, pas une voiture de flotte. On sent les efforts en matière de qualité perçue et de motorisation. Reste la question du réseau. Après des années de contraction, Mazda France ouvre de nouveaux points. Parce que le fait qu'il y ait trois concessionnaires sur l'Ile-de-France (et je caricature à peine), c'est à la fois un blocage pour l'achat et pour la revente.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?