dimanche 28 août 2016

L'épaviste et le camion chinois

Près de chez moi, il y a une cité. Le stationnement est gratuit et c'est Stevie Wonder qui patrouille dans les rues. Donc pas mal de voiture-ventouses (et autant de places de stationnement en moins.) Les affiches des épavistes sont nombreuses. J'imagine que celui-ci a pris la première photo de dépanneuse qui trainait sur Google Image... D'où cet utilitaire JAC. Forcément, mon radar à voitures chinoises s'est excité !

En ce moment, le marché Chinois connait une vague de concentration, comme il en arrive tous les 4, 5 ans. Il y a dix ans, il existait plus d'une centaine de constructeur (joint-ventures et marques pures.) Aujourd'hui, 40 constructeurs représentent 97% du marché. D'une part, certaines marques indépendantes manquent de moyens pour se développer. Certaines sont rentables aujourd'hui, mais elles n'ont pas la surface pour développer leur gamme et sortir de l'ornière. C'est le cas de JAC, vieux constructeur d'utilitaire diversifié dans les voitures particulières, qui a manqué d'ambition. On voit également que des gros groupes veulent se recentrer. Cela veut dire épurer leur portefeuille de marque, voir quitter les secteurs peut rentables, notamment les poids-lourd. Je prédis qu'à terme, il ne restera plus que les six constructeurs étatiques (BAIC, ChangAn, DongFeng, FAW, GAIG et SAIC), avec une ou deux marques chacun et une demi-douzaine de constructeurs indépendants (Brilliance ? Byd ? Chery ? Geely ? Great Wall/Haval ? Lifan ?) Tant pis pour les autres.

1 commentaire:

  1. Lifan serait le plus menacé des 6 : ventes qui s'effondrent , peu de débouchés à l'export et pas de JV avec un constructeur étranger.

    RépondreSupprimer

Qu'est-ce que vous en pensez ?