dimanche 9 juillet 2017

Les anciennes de Paris

D'habitude, dans Paris, je croise au mieux des youngtimers, plus le Fiatou obligatoire. Cette fois, il n'y avait que de vraies anciennes !

On commence par ce pick-up Chevrolet. Visiblement, il sert d'enseigne pour un pseudo-resto US. Ils ont mis le paquet sur la déco ! Des phares additionnels, une plaque californienne, des antennes, un pare-soleil... Avec ça, 0% de chance de passer inaperçu !
Une Mercedes Pagode, avec hardtop.
L'avantage des bouchons, c'est que vous pouvez prendre votre temps pour immortaliser les voitures. Au début, j'avais une photo floue et mal cadrée de cette MGA. Pas de problème ! 1 minutes plus tard, j'avais un meilleur angle...
Boulevard des Capucines, la voie de bus sert de parking sauvages à autocars. Entre deux d'entre-eux, ce bus Renault émerge...
Une Bentley, garée devant un bateau. Les passants préfèrent regarder le Jaguar F-Pace derrière elle...
Une Citroën DSuper (c'est à dire un ID) à vendre. Une paille : 14 000€ !

Il y a quelques années, j'avais assisté au tournage de Cash for Cars. L'épave de DSuper de l'épisode avait servi de donneuse pour restaurer une voiture (une DS21, de mémoire.) Le propriétaire de la DS21 (qui n'était pas la personne présentée comme telle dans l'émission) arrondissait ses fins de mois en restaurant des DS. La DS21 restaurée était à vendre pour 10 000€. Ca me semblait excessif, mais au moins, elle avait été refaite à neuf par un spécialiste.
Là, pour 4000€ de plus, vous avez une version sans grand intérêt historique et qui a quelques gnons. Je me méfie aussi des anciennes avec une trop belle peinture... Mais après tout, qui est le con, dans l'histoire ? Celui qui vend 14 000€ sa DSuper ? Ou le pigeon qui l'achète ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?