J'ai quarante

Une Polo G40 à peu près en état d'origine, c'est tellement rare ! Il n'y a que les jantes BBS "nid d'abeilles" qui me choquent. Mais c'est du tuning d'époque.

Les R8 Gordini, Escort RS et autres Mini Cooper S étaient trop chères, trop confidentielles ou trop pointues pour être considérées comme de vrais "GTI". Le vrai point de départ, c'était la Golf GTI; une voiture puissante, mais fiable et avec une tenue de route relativement saine. Bien sûr, les autres constructeurs généralistes voulurent s'engouffrer dans le marché. Une fois que tout le monde avait sa compact sportive, il y eu des citadines sportives, puis des berlines sportives (par exemple, chez Peugeot, la 205 GTI, la 309 GTI 16S et la 405 Mi 16.)
Bien sûr, dans un marché saturé, chaque modèle avait de plus en plus de mal à exister. Alors les constructeurs cherchaient à renouveler la recette : deux carburateurs, culasse 16 soupapes, injection, turbo et chez VW, compresseur en "G".

Le compresseur en "G" permettait un vrai gain de puissance, sans la brutalité du turbo (quasiment disparu à la fin des années 80.) Problème : Volkswagen était incapable de "vendre" son invention. Il faut dire que les acheteurs se bousculaient pour acheter des Golf "normales", alors pourquoi perdre son temps avec le marketing ? Sans oublier le prix, dissuasif. Les Golf G60 et Corrado G60 connurent une carrière discrète. La Polo G40 resta un peu plus longtemps, en attendant la Polo 3. Sur la fin, VW avait fait un effort sur le tarif. A 81 850frs, la Polo était en bas de couloir des petites GTI. Mais ça restait un citadine des années 80, avec vitres à manivelles et allume-cigare en option ! De quoi faire râler les clients potentiels...
Si tout se passe bien, je devrai toucher une petite somme d'argent. Pas des millions, mais un petit bonus. Alors j'ai songé à m'offrir une deuxième voiture. J'ai trainé un peu sur Le bon coin. J'ai pas mal regardé les MX-5 NA et NB, jusqu'à ce que mon cerveau réalise que ça n'avait aucun intérêt d'avoir une MX-5 en première voiture et une MX-5 en deuxième voiture !
Ca sert à rien d'acheter une grande berline : la moindre réparation couterait autant que la voiture, sinon plus (ce qui explique leur côte basse.) Je songeais à une citadine des années 70-80. Une voiture assez ancienne pour faire la Traversée de Paris, mais qui soit fiabilisée. Sachant qu'en plus, n'ayant pas de plateau, je cherche sur l'Ile de France et je voudrais une voiture au moins assez roulante pour me trainer jusqu'au garage (pour une cure de jouvence), avec CG normale.
D'une part, ces citadines ont disparu. Entre Crit'air et le contrôle technique renforcée (tous les prétextes sont bons pour exclure votre voiture), beaucoup de propriétaires modestes baissent les bras ou ils négocient une prime à la casse. Il y a aussi l'export vers l'Afrique. Et surtout, il y a une inflation délirante. Chacun s'imagine que sa vieille bagnole est un collector. 1000€ pour une épave rouillé, dans un carré de ronce ! 10 000€ pour une citadine d'entrée de gamme "en bon état général", chez un particulier, en plus, c'est de la folie !
La conclusion, c'est qu'il va falloir que "j'élargisse ma recherche"...

Commentaires

Articles les plus consultés