mardi 14 février 2017

Saint-Moritz : 3. Bentley on ice !


La principale attraction de ce séjour à Saint-Moritz, c'est l'essai de bolides chaussés de pneus neige Pirelli. En guise de circuit, nous voilà sur un green de golf entièrement enneigé. Il n'y a même pas de bitume sous la glace ! L'idée étant d'alterner les virages, voir les épingles, pour davantage pousser les pneumatiques à la limite.
On a d'abord droit à la classique présentation-produit. Auparavant, les acheteurs de voitures de luxe et de sport étaient surtout situés entre le tropique du cancer et le cercle polaire arctique. Surtout, aux premiers frimas, ils rangeaient leur voiture jusqu'au printemps. Désormais, on voit des acheteurs dans des zones boréales (Russie, Chine septentrionale, Canada...) et ils veulent utiliser leur voiture 365 jours par an ! Pirelli se vante ainsi de fournir des pneus hiver pour McLaren ou de proposer du 22 pouces hiver pour Q7 !

Passons à la pratique. J'ai commencé par la Bentley Continental GT. C'est un bestiaux de 2,3t. Je n'étais pas hyper-rassuré. D'autant plus qu'un autre stagiaire s'est payé un mur de neige au premier virage. Mais grâce à ses Sottonero l'Anglaise reste scotchée au parcours. J'en suis ressorti avec un sourire jusqu'aux oreilles.

Ensuite, on doit changer de voiture. Je prends le volant d'un Maserati Levante diesel. Ce véhicule est un sacrilège, mais bon... Cette fois, on me pousse à rouler délibérément trop vite pour partir en glissade. C'est magique d'entendre le bruit du SUV qui glisse. Et ça se rattrape facilement. Moi, le Parisiens qui n'avait roulé qu'une seule fois sur la neige, j'en ai la bouche bée.

Nouveau changement, me voilà à bord d'un Bentayga. Notez que les deux SUV possèdent des Scorpion Winter. De nouveau, il faut drifter. Le moniteur m'encourage : "Gas ! Gas !" Oui, j'ai fait glisser un Bentayga. Les rallymen nordiques n'ont qu'à bien se tenir !
Hélas, ensuite, c'est fini. J'avais pourtant bien envie de faire glisser la Porsche 911... Tant pis, je me suis bien amusé. Un confrère objecte que pour un vrai test, il faudrait conduire aussi des voitures en monte normale. Mais là, on n'est pas chez Auto Plus; c'est davantage pour le fun de rouler avec une grosse cylindrée sur un green gelé. Le maitre-mot, c'est le plaisir et ça doit transparaitre dans l'article. Critiquer une Bentley, c'est bon pour la presse spécialisée et les aigris !
Je signale aux motards que Pirelli propose également des pneus hiver pour motos. La preuve avec ces deux Ducati. Au passage, c'est la première fois que ces deux nouveautés 2017 mettent le nez dehors.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?