dimanche 26 février 2017

Rétromobile 2017 : 26. Sunbeam-Talbot-Alpine

Avec la Montego, Rover avait inventé la voiture sans marque. Une quinzaine d'années plus tôt, Chrysler avait inventé la voiture sans nom de modèle ! Au milieu des années 70, Simca reçu enfin une citadine : la Sunbeam TI, directement importée de Ryton. Puis elle eu droit à une version sportive, la Sunbeam-Talbot-Lotus. Lotus traversait un trou d'air et ils ont accepté de s'occuper de la Sunbeam TI. Pour une citadine, son architecture était ringarde. Jusqu'au bout du bout, Rootes refusait de passer à la traction. Au moins, ça faisait une bonne voiture de rallye. Le premier titre mondial de PSA, c'était avec la Sunbeam-Talbot-Lotus ! Guy Fréquelin avait failli décrocher le titre pilote. D'ailleurs, Peugeot-Talbot Sport fut bâti autour du team Sunbeam-Talbot.
En concession, le premier problème, on l'a dit, c'était l'architecture. Le second, c'était donc l'absence de vrai nom de modèle. Sunbeam étant une marque. Le troisième, c'était l'Horizon. Pour le profane, la Sunbeam n'était qu'une Horizon 3 portes (alors qu'elles n'avaient rien à voir.) Ajoutez-y le flou de Talbot/Simca après le rachat par Peugeot et forcément, peu de gens voulaient pousser la porte d'une concession...

Aujourd'hui, c'est très rare de voir une Sunbeam-Talbot-Lotus d'origine. La plupart ont été coursifiée... Et c'est le cas ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'est-ce que vous en pensez ?